Techniques et Préparations

Magrets de canard marinés au vinaigre de framboise

magrets de canard à la Québécoise, vinaigre de framboise

Un magret savoureux dépend principalement de la qualité de la viande. Le second facteur de réussite est la cuisson. Je vous propose une méthode qui vous permettra de préparer les meilleurs sans se mettre la pression ni maculer la cuisine de graisse. C’est une recette d’inspiration Québécoise, ils sont sacrément doués en cuisine nos cousins d’outre atlantique : la viande est marinée avec du vinaigre de framboise, extra !

Magrets de canard marinés au vinaigre de framboise

  • Portions: 4 personnes
  • Difficulté: chef
  • Imprimer

Niveau : Chef.
Temps total : 37H20.
Durée de préparation : 10 minutes.
Durée de cuisson : 7 minutes.
Durée de marinade : 36H.
Durée de repos à 65° : 1 à 3H max.
Portions : 4.
Allergènes : non.
Conservation : possible (3j max).
Ustensiles nécessaires : Petit bol, sac de congélation avec fermeture ZIP, presse-ail (ou mortier), papier absorbant, planche à découper, couteau d’office, poêle antiadhésive, spatules en bois, four.
Version de la recette : 2

magrets de canard à la Québécoise, vinaigre de framboise

Ingrédients :

  • 2 magrets de canard d’excellent qualité (350 à 450g net / pièce) ;
  • 1 gousse d’ail (7,5g brut / 5,3g net pelé dégermé) ;
  • ½ cuillère à café de sel fin (1,2g net) ;
  • 1 cuillère à café de sucre (4g net) ;
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre de framboise (20g net) ;
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive (15g net) ;
  • 1 pincée de bicarbonate alimentaire.

Préparation :

  1. Pelez et dégermez l’ail. Pressez-le dans un petit bol (il est également possible de le travailler en pommade au mortier). Versez le sel, le sucre, le vinaigre et l’huile. Battez à la fourchette. Ajoutez une pincée de bicarbonate, mélangez pour qu’ils s’incorpore bien à la marinade.
  2. Placez les magrets dans un sac de congélation. Versez la marinade par-dessus. Fermez le sac de congélation en chassant tout l’air de l’intérieur puis malaxez les magrets dans la marinade afin qu’ils s’en imprègnent.
  3. Placez le sac au réfrigérateur et laissez patienter au moins 24H (l’idéal étant 36 à 48H).
  4. Rincez les magrets. Epongez-les avec du papier absorbant.
  5. Laissez-les monter à température ambiante posés dans une assiette (compter une heure).
  6. Lancez le four à 65° chaleur tournante.
  7. Dénervez et parez les magrets. Quadrillez le gras sans faire apparaître la chair.
  8. Déposez les magrets dans une poêle froide, le gras contre le revêtement antiadhésif.
  9. Colorez pendant 3 à 4 minutes à feu moyen/fort en débarrassant régulièrement le gras à l’aide d’une cuillère à soupe. La peau doit être légèrement caramélisée – contrôlez la température pour qu’elle ne brûle pas.
  10. Retournez les magrets, laissez cuire 3 minutes coté chair. Débarrassez dans une assiette.
  11. Enfournez pour une heure minimum à 65° (cuisson rosé).
  12. Au moment de servir, tranchez les magrets en aiguillettes et servez sur assiette chaude.

Conseils :

  • A 65° les magrets peuvent patienter au four encore une heure sans que la chaleur n’altère la cuisson. Vous pouvez donc les préparer à l’avance et continuer d’autres recettes pendant ce temps.
  • La technique de cuisson fonctionne également avec des magrets non-marinés.

Poulpe en persillade

Poule en persillade

Ça fait des années que je cherche à obtenir la cuisson parfaite pour le poulpe, j’entends par là celle découverte dans les restaurants de Viareggio, Dubrovnik, Albufera… A force de recherches et de tests, je tiens enfin le bon filon. A vous d’essayer. La cuisine méditerranéenne place ce gastéropode au sommet de son art et la déclinaison en persillade est excellente : Fondante et savoureuse. Idéale en tapas pour l’apéro ou en entrée d’un repas ensoleillé.

Poulpe en persillade

  • Portions: 2 personnes
  • Difficulté: second
  • Imprimer

Saisonnalité : Toute l’année
Niveau : Second.
Temps total : 15 minutes
Durée de préparation : 10 minutes.
Durée de cuisson : 5 minutes.
Durée de marinade : N/A.
Durée de refroidissement : N/A.
Portions : 2 personnes
Allergènes : oui (mollusques)
Conservation : possible (3j max)
Ustensiles nécessaires : Couteau d’office, planche à découper, poêle
Version de la recette : 1

Ingrédients :

  • 300g de tentacules de poulpe/calamar précuit (en poche à basse température ou à l’eau) ;
  • 3 cas d’huile d’olive ;
  • 6 branches de persil plat ;
  • 1 gousse d’ail ;
  • 1 tout petit trait de garum (= sauce poisson « nuoc-mam ») ;
  • 2 tours de poivre du moulin.

Préparation :

  1. Séchez les tentacules de poulpe avec du papier absorbant puis tranchez-les en morceaux.
  2. Hachez finement le persil et l’ail
  3. Faites chauffer l’huile d’olive dans une petite poêle.
  4. Versez la persillade, faire suer à feu modéré pendant deux minutes.
  5. Ajoutez le poulpe, mélangez et faites-le rôtir à feu moyen pendant trois minutes.
  6. Versez quelques gouttes de garum, mélangez. Couvrez et laissez reposer quelques minutes avant de servir.

Conseils :

  • Le mieux c’est de déguster ce poulpe juste au sortir de la poêle avec des petits piques en bois.
    On peut utiliser du calamar à la place du poulpe. Ça ne change pas grand-chose.

Voici les techniques de pré-cuisson du poulpe/calamar. La meilleure, c’est celle à basse température !

Cuisson du poulpe à basse température en poche sous vide

  • Portions: 2.5Kg
  • Difficulté: commis
  • Imprimer

Ingrédients :

  • Poulpe frais battu ou décongelé (proportions données pour 2,5kg net) ;
  • 2 gousses d’ail ;
  • 8cl d’huile d’olive ;
  • Sel (10g par kilo de poulpe) ;
  • Piment d’Espelette (1g par kilo de poulpe).

Préparation :

  1. Laver le poulpe puis séchez-le.
  2. Pesez le poulpe, calculez les proportions puis pesez le sel et le piment d’Espelette.
  3. Placez-le dans un cul de poule. Pressez l’ail par-dessus. Versez un filet d’huile d’olive. Mélangez.
  4. Salez, versez le piment d’Espelette. Mélangez.
  5. Placez en poche sous-vide.
  6. Cuire à 77° pendant 8 heures
  7. Plongez dans l’eau froide puis réfrigérez dans sa poche.

Cuisson du poulpe en court-bouillon à la façon portugaise

  • Portions: 2.5Kg
  • Difficulté: commis
  • Imprimer

Ingrédients :

  • Poulpe frais battu ou décongelé (proportions données pour 2,5kg net) ;
  • 2,5 litres d’eau ;
  • 82,5g de sel (33g/litre d’eau) ;
  • 1 oignon ;
  • 4 feuilles de laurier ;
  • 1 branche de thym ;
  • 5 gousses d’ail claquées ;
  • 1 citron bio ;
  • 2 cas d’huile d’olive.

Préparation :

  1. Couper le citron en deux ;
  2. Mettre le poulpe, les aromates et le citron dans un faitout ;
  3. Verser l’eau et le sel ;
  4. Porter à ébullition ;
  5. Cuire à tout petit bouillon pendant 15 minutes par kilo à compter de la première ébullition ;
  6. Stopper le feu et laisser refroidir avec la bestiole dedans ;
  7. Quand c’est à température ambiante c’est bon pour être utilisé en salade, grillade persillade etc…

Chow mein 炒麪 (nouilles sautées Chinoises)

Chow-mein-炒麪

Les nouilles sautées, c’est une institution mondiale. La diaspora chinoise a promené cette recette aux quatre coins du monde et quelque-soient les variantes, le principe reste le même : On précuit les nouilles, on saute à feu fort chaque ingrédients (façon wok), on assemble le tout à la fin. Attention à ne pas trop précuire les nouilles, il faut qu’elles restent « al ’dente » avant de les sauter. Je vous propose ici le style « chow-mein crevettes » à la façon d’un food truck de Cayenne ou j’avais mes habitudes.

Chow mein 炒麪

  • Portions: 4 portions
  • Difficulté: Second
  • Imprimer

Saisonnalité : Toute l’année
Niveau : Second.
Temps total : 45 minutes
Durée de préparation : 30 minutes.
Durée de cuisson : 15 minutes.
Durée de marinade : N/A.
Durée de refroidissement : N/A.
Portions : 4
Allergènes : oui (gluten, crustacés)
Conservation : possible (3j max)
Ustensiles nécessaires : Planche à découper, économe, couteau d’office, bols inox, wok ou sauteuse antiadhésive, casserole, passoire, ciseaux de cuisine, chinois.
Version de la recette : 3

Chow-mein-炒麪-1

Ingrédients de base pour les nouilles sautées chinoises :

  • 200g de nouilles sèches et fines « Hong Kong style noodle » (soit 4 boules) ;
  • 1 carotte ;
  • 1 poignée de pousses de soja fraiches (optionnel mais mieux s’il y en a) ;
  • 6 tiges de cebette ou 1 oignon frais ;
  • 1 cuillère à soupe de sauce soja ;
  • 3 gouttes d’huile de sésame ;
  • 1/4 de cuillère à café de sel ;
  • 1/4 de cuillère à café rase de poivre blanc en poudre ;
  • 1 cuillère à soupe de vin de riz de shaoxing (vin jaune de riz fermenté chinois 绍兴酒) ;
  • 1 cuillère à café de sauce poisson « nuoc mam » ;
  • 1/2 cuillère à café de sucre en poudre ;
  • Huile d’arachide.

Ingrédients complémentaires pour la version « crevettes » :

  • 8 crevettes fraiches (crues/non cuites) ;
  • 1 gousse d’ail ;
  • 4 branches de persil ;
  • Sel fin.

Préparation :

  1. Epluchez la carotte, taillez-la en fines lamelles avec un économe. Tranchez les lamelles en bâtonnets. Tailler en biseau les bulbes de cebette (ou d’oignon frais), faites de même pour la tige verte que vous réserverez séparément (on l’ajoute tout à la fin de la préparation).
  2. Faites cuire les nouilles pendant 3 minutes exactement dans de l’eau bouillante, il faut juste qu’elles se détendent. Pour des nouilles plus épaisses, compter 5 minutes de cuisson. Passez immédiatement les nouilles à l’eau froide afin d’interrompre la cuisson. Laisser s’égoutter dans la passoire. Ensuite, coupez le paquet de nouilles en quatre à l’aide de ciseaux de cuisine – c’est plus compliqué de les sauter au wok lorsqu’elles ont toute leur longueur.
  3. Préparez la sauce show-mein : Mélanger la sauce soja, l’huile de sésame le sel, le sucre, le vin de shaoxing et le poivre blanc. Laissez reposer.
  4. Décortiquez les crevettes fraiches. Réservez la chair. Pressez les têtes dans un chinois afin d’en extraire le jus. Versez le jus des têtes dans la sauce chow-mein préalablement réalisée. Hachez le persil. Découpez la chair des crevettes en morceau. Placez-la dans un bol avec le persil haché, un peu de sel, un filet d’huile. Pressez la gousse d’ail au-dessus. Mélangez puis laissez reposer pendant que vous préparez le reste de la recette.
  5. Chauffer le wok à feu vif. C’est ce qui fera le goût « wok hay » des nouilles sautées. Versez l’huile (toujours une quantité généreuse lorsqu’il s’agit de faire un wok). Attendez que ça commence à fumer. Versez la moitié des nouilles précuites et donnez un mouvement circulaire au wok pour qu’elles s’imprègnent de l’huile et évitent de coller. Cuire à feu vif pendant 5 minutes. Veiller à ce qu’elles ne figent/brulent pas à la cuisson : remuez vivement le paquet de nouilles avec des baguettes et retournez à mi-cuisson. Réservez. Recommencez l’opération avec l’autre moitié de nouilles précuites. A l’issue de cette phase, les nouilles doivent être légèrement rôties et asséchées. Laissez les nouilles sautées patienter le temps de poursuivre la recette.
  6. Remettez à chauffer de l’huile dans le wok. Lorsqu’elle commence à fumer versez le mélange de crevettes/ail/persil et faites sauter un instant à feu vif pour rôtir la chair. Réservez.
  7. Rincez les pousses de soja fraiches. Passez-les. Versez de l’huile dans le wok. Lorsqu’elle commence à fumer, versez le soja puis sautez-le à feu vif en ajoutant une pincée de sel ou un trait de nuoc-mam. Dès que les pousses commencent à suer leur eau, passez-les en arrosant d’eau froide pour stopper la cuisson. Laisser s’égoutter.
  8. Remettez à chauffer de l’huile dans le wok. Lorsqu’elle commence à fumer versez la julienne blanche de cebette (pas le vert) et la carotte. Sautez ces légumes en remuant régulièrement jusqu’à ce qu’ils s’assouplissent. Versez-y une cuillère à soupe de sauce show-mein en mélangeant bien.
  9. Ajoutez les nouilles sautées dans le wok. Mélangez avec la carotte puis versez le reste de sauce chow-mein. Continuez à mélanger à feu vif jusqu’à ce que les nouilles soient imprégnées de la sauce réduite.
  10. Terminez en ajoutant les pousses de soja et le reste de la julienne de cebette (le vert). Cuisez en mélangeant pendant deux minutes, le temps que le soja se réchauffe.
  11. Laissez reposer à couvert et hors du feu le temps de servir

Chow-mein-炒麪-2Chow mein 炒麪 - nouilles sautées Chinoises

Conseils :

  • On peut faire cette recette sans les crevettes, ou avec du poulet : Il suffit de l’émincer finement et de le faire mariner une dizaine de minutes dans de la sauce soja avec un peu de jus de gingembre. Même principe ensuite, on le saute au wok puis on l’ajoute en fin de cuisson des nouilles sautées.
  • Attention à ne pas se tromper sur les nouilles, il ne faut pas prendre n’importe quoi ! Utilisez des nouilles sèches « Hong Kong style pan-fried noodles » ou « Hong Kong Style Egg Noodles » ou des nouilles fraiches « Hong Kong Style Wonton Noodles ». Et le mieux c’est qu’elles soient bien fines!

Cornichons lactofermentés « malossol » (огурчики малосольные)

Cornichons-lactofermentés-malossol-Огурчики-малосольные-1

Au marché de Toucy, je suis tombé devant un étal de cornichons à la couleur superbe. Leur calibre était parfait pour les préparer à la façon des condiments « malossol », mon style préféré : peu salés, sans vinaigre, légèrement sucrés et aromatisés à l’aneth. Il s’agit d’une spécialité Russe que l’on déguste avec les viandes froides, les poissons.

Cornichons malossol

  • Portions: 900g
  • Difficulté: Commis
  • Imprimer

Cornichons lactofermentés "malossol" Огурчики малосольные

Saisonnalité : Juillet à septembre.
Niveau : commis
Temps total : 1 mois
Durée de préparation : 20 minutes
Durée de cuisson : N/A.
Durée de marinade : 1 mois
Durée de refroidissement : N/A
Portions : 900g
Allergènes : potentiellement (moutarde)
Conservation : illimitée
Ustensiles nécessaires : Couteau d’office, planche à découper, bocal avec fermeture à joint 2L de contenance, passoire, casserole, thermomètre de cuisine.
Source : Blog Ni cru ni cuit
Version de la recette : 2

Ingrédients :

  • 900g de cornichons bio ultra-frais, calibre moyen (ou petits concombres turques)
  • 30g de sel de mer gris non traité (ou sel de l’Himalaya) ;
  • 2 cuillère à thé de sucre en poudre (8g net) ;
  • 1l d’eau minérale ;
  • 2 cuillère à thé de graines de coriandre (3.5g net) ;
  • 2 feuilles fraîches de laurier ;
  • 2 cuillère à thé de mélange 5 baies (6g net) ;
  • 3 gousses d’ail en chemise claquées ;
  • 10 branches d’aneth frais ;
  • 4 bulbes d’oignons frais (petit calibre) ou 2 tiges de cive ;
  • Optionnel : 1 cuillère à thé de graines de moutarde ;
  • Optionnel : Poivres exotiques.

Préparation :

  1. Faites dissoudre le sel et le sucre dans l’eau chauffée puis laissez tiédir à 70°.
  2. Retirez la cicatrice de la fleur à l’aide d’un couteau tranchant. Frottez les cornichons entre vos mains sous un filet d’eau fraîche.
  3. Placez un lit d’aromates au fond du bocal (graines, ail, aneth). Agencez les cornichons à la verticale, avec quelques brins d’aneth entre eux. Versez une couche d’aromates par-dessus, le laurier, puis le reste des cornichons et des épices.
  4. Versez la saumure à 70° jusqu’à ce que les légumes soient recouverts.
  5. Fermez le bocal et laissez fermenter un mois, idéalement à la cave (température de 14 à 20°). N’ouvrez surtout pas le couvercle pendant cette période !
  6. Stockez au réfrigérateur après l’ouverture.

Conseils :

  • La saumure chauffée à 70° et le fait de trancher la racine de la fleur permet de garantir un maximum de croquant pour les cornichons. Voir le blog ni cru ni cuit à ce sujet.

Sauce blanche « döner kebab »

sauce blanche « döner kebab »
La célèbre sauce au yaourt servie dans les grecs avec une brochette adana, des köfte ou un döner kebab. Elle s’accommode parfaitement avec les grillades. Un must-have pour vos barbecues !

Sauce blanche « döner kebab »

  • Portions: 4 personnes
  • Difficulté: Commis
  • Imprimer

Niveau : commis.
Temps total : 1 heure 10 minutes
Durée de préparation : 10 minutes
Durée de cuisson : 5 minutes
Durée de marinade : 1 heure
Durée de refroidissement : N/A
Portions : 4 personnes
Allergènes : oui (lait)
Conservation : possible (3j max)
Ustensiles nécessaires : Couteau d’office, planche à découper, casserole, chinois ou passoire, mortier et pilon, marise, petit saladier ou cul de poule en inox, bol pour le service
Version de la recette : 3

Ingrédients :

  • 300g de yaourt grec ou de fromage frais ;
  • 1/2 citron (18g de jus) ;
  • 3g de feuilles de persil ou de coriandre <ou> 3 feuilles de menthe ;
  • 3 gousses d’ail (10g de pulpe d’ail) ;
  • 4,2g de sel ;
  • 1 cac de sucre (2.8g) ;
  • 1 petite pincée de poivre blanc ;
  • 1 trait d’huile d’olive.

Préparation :

  1. Pelez et dégermez l’ail.
  2. Faites chauffer un fond d’eau dans une casserole. Lorsque l’eau bout, versez la pulpe d’ail dedans. Laisser blanchir pendant une minute. Passez. Répétez l’opération trois fois. Cela permet de diminuer le mordant de l’ail tout en conservant ses saveurs.
  3. Hachez finement les feuilles de persil, de coriandre ou de menthe (au choix).
    Passez la pulpe d’ail blanchie au mortier avec le sel et le poivre. Ajoutez à la fin les feuilles hachées. Pilez un peu et ajoutez le trait d’huile d’olive. Mélangez.
  4. Versez le yaourt dans un cul de poule, ajoutez le mélange d’ail aromatisée en raclant le mortier à la marise. Mélangez bien le tout.
  5. Laissez patienter une heure au réfrigérateur.
    Servez avec vos grillades !

Tomates séchées

tomates-séchées

Ces petites tomates séchées marquent la différence en tapas ou sur une bruschetta.
Lentement confites au four, elles sont fondantes et goûteuses grâce à une persillade à l’huile d’olive.
Faites-en beaucoup, elles se conservent bien!

Tomates séchées

  • Portions: bocal d'un litre
  • Difficulté: Commis
  • Imprimer

Saisonnalité : Mai à septembre
Niveau : commis.
Temps total : 3H30 à 5H30.
Durée de préparation : 30 minutes.
Durée de cuisson : 3 à 5 heures.
Durée de marinade : N/A.
Durée de refroidissement : N/A.
Portions : Bocal d’un litre
Allergènes : non
Conservation : >1 mois
Ustensiles nécessaires : Four, papier sulfurisé, saladier, planche à découper, couteau d’office, bocal en verre.
Version de la recette : 4

tomates cerise séchées

Ingrédients

  • 1,5kg de tomates bien mûres (10 à 12 pièces) ;
  • ½ bouquet de persil plat (25g net) ;
  • 2 gousses d’ail ;
  • 5 branches de thym frais ;
  • 2 feuilles de laurier ;
  • 3 cuillères à café sucre en poudre ;
  • 10g de sel fin ;
  • 0,5g de mélange de poivres « 5 baies » ;
  • Un généreux filet d’huile d’olive (25g) ;
  • 40cl d’huile neutre (pépin de raisin, colza…).

Préparation

  1. Stériliser le bocal une dizaine de minutes dans de l’eau bouillante puis laissez-le sécher.
  2. Préchauffez le four à 100° chaleur tournante.
  3. Lavez les tomates puis ôter leur pédoncule.
  4. Coupez les tomates en gros quartiers, placez-les dans le saladier.
  5. Pelez et dégermez les gousses d’ail. Effeuillez le persil. Hachez finement le tout en persillade.
  6. Versez la persillade, le sel, le sucre, le poivre et quelques feuilles de thym frais dans le saladier. Arrosez d’un filet d’huile d’olive puis mélangez en prenant garde à ne pas abîmer les quartiers de tomate.
  7. Posez une feuille de papier sulfurisé sur une grille puis versez dessus le contenu du saladier.
  8. Enfournez la grille et faites dessécher les tomates pendant trois à cinq heures. A partir de la troisième heure vérifiez la texture et continuez à cuire si ce n’est pas assez sec à votre goût.
  9. Placez le thym frais et le laurier dans le bocal. Ajoutez les tomates puis recouvrez d’huile.
  10. Vous pouvez conserver ces tomates au frais pendant un bon mois.

Conseils

  • Faites des quartiers assez épais, ils seront plus fondants – c’est meilleur en bouche.
  • On peut aussi utiliser de grosses tomates cerises coupées en deux. C’est délicieux.

Tajine Djaj M’chermel – طاجين الدجاج مشرمل

Tajine Djaj M'chermel - طاجين الدجاج مشرمل (poulet au citron confit et aux olives)

Tajine Djaj M’chermel – طاجين الدجاج مشرمل
(poulet au citron confit et aux olives)

Les saveurs du citron confit sont exceptionnelles. Pour en profiter, il n’y a pas mieux qu’un bon tajine Marocain. Je vous propose ici le « djaj m’chermel », autrement dit le poulet à la « chermoula » mijoté lentement dans un bouillon typique de maghreb. On termine le plat avec le jus et la pulpe du citron confit. Cette version est ma préférée.
Vous trouverez également la recette des citrons confits. Autant les faire soi-même c’est bien meilleur !

Tajine Djaj M'chermel - طاجين الدجاج مشرمل

  • Portions: 6
  • Difficulté: Second
  • Imprimer

Saisonnalité : Automne, hiver, printemps.
Niveau : Second.
Temps total : 1 jour et 3h
Durée de préparation : 45 minutes.
Durée de cuisson : 2H15 minutes.
Durée de marinade : 24H.
Durée de refroidissement : N/A.
Portions : 6
Allergènes : non
Conservation : possible (5j max)
Ustensiles nécessaires : Planche à découper, couteau d’office, jatte ou cul de poule inox, film extensible, casserole avec couvercle, passoire, entonnoir, mixer (ou mortier/pilon), sauteuse antiadhésive avec couvercle, four, passoire, bac à cuisson, feuille d’aluminium.
Version de la recette : 2

Ingrédients

Pour la chermoula :

  • 1 citron confit (60g) ;
  • 2 gousses d’ail (12g) ;
  • 2 cuillères à café de curcuma en poudre (7,45g) ;
  • 1 cuillère à café de poivre blanc en poudre (2,4g) ;
  • 1 cuillère à café de cumin en poudre (4,2g) ;
  • 1/3 de bouquet de persil frais (45g) ;
  • 1/2 de bouquet de coriandre fraiche (45g) ;
  • 1 cuillère à café de paprika doux en poudre (3,25g) ;
  • 5 cuillères à soupe d’huile d’olive (55g) ;
  • 1/3 de cuillère à café de sel fin (1,25g).

chermoula

Chermoula

Pour le tajine djaj m’chermel :

  • 1 poulet fermier (2,2kg) ;
  • 2 oignons (200g) ;
  • 1 citron confit (60g) ;
  • 1 cuillère à café de poudre (3,6g) ou 1 bout de racine de gingembre tranché finement ;
  • 1 cuillère à café de ras-el-hanout (4,5g) ;
  • 1 cuillère à café de cumin (4,2g) ;
  • 40cl de bouillon de volaille ;
  • Une vingtaine d’olives vertes dénoyautées ;
  • 1/4 de bouquet de coriandre ;
  • Optionnel : 8 pommes de terre.

Tajine Djaj M'chermel - طاجين الدجاج مشرمل (poulet au citron confit et aux olives)

Djaj M’chermel

Préparation

La veille :

  1. Découpez le poulet. Réservez les morceaux.
  2. Faites un bouillon de volaille : Placez la carcasse et les parures du poulet dans une casserole. Recouvrez d’eau et faites cuire à feu moyen/doux pendant une heure et demi. Laissez refroidir. Filtrez le bouillon et placez-le au frais dans un récipient.
  3. Pendant que le bouillon cuit, préparer la chermoula : Placez tous les ingrédients dans le bol d’un mixer. Mixez jusqu’à ce que la sauce soit grumeleuse.
  4. Mélangez les morceaux de poulet avec la chermoula dans une jatte. Filmez et laissez mariner 24 à 48H au frais.

Le jour de préparation :

  1. Raclez la surface des morceaux de poulet à l’aide d’un couteau pour les débarrasser de la chermoula que vous réserverez dans un bol. En rôtissant la viande la chermoula brulerait c’est pourquoi il est préférable de la mettre de côté.
  2. Pelez et émincez les oignons.
  3. Préchauffez le four à 120° chaleur tournante.
  4. Versez un filet d’huile dans une sauteuse, faite la chauffer. Rôtissez les morceaux de poulet. Ils doivent être bien dorés sur toutes les faces.
  5. Dégraisser la sauteuse et déglacer avec les oignons émincés et la chermoula.
  6. Ajouter le cumin et le ras-el-hanout. Mélangez.
  7. Faites compoter pendant 10 minutes à couvert et à feu doux.
  8. Versez 40cl du bouillon de volaille que vous avez préparé la veille. Portez à ébullition.
  9. Posez le poulet par-dessus, refermez le couvercle.
  10. Enfournez pour deux heures à 120°.
  11. Sortez la sauteuse du four. Placez le poulet dans un bac à cuisson et couvrez d’aluminium. Réservez.
  12. Faites bouillir un bon litre d’eau l’eau. Versez-y les olives vertes dénoyautées. Cuisez les olives pendant 10 minutes à petit bouillon puis passez-les. Cette étape est nécessaire pour atténuer leur amertume.
  13. Raclez la pulpe du citron confit.
  14. Ajoutez-la pulpe et les olives dans la sauce de la sauteuse puis faites réduire à feu vif pendant 15 minutes.
  15. Pendant ce temps, placez le poulet sous le grill du four et faites-le rôtir. Attention à ce qu’il ne brûle pas ! Placez également les assiettes (ou les plats à tajine) sur une grille en bas du four afin qu’elles soient préchauffées pour le service.
  16. Stoppez la réduction de la sauce, versez dedans trois cuillères à soupe de saumure de citron confit puis mélangez.
  17. Émincez la coriandre.
  18. Versez une louche de sauce aux olives et au citron confit dans chaque assiette. Placez un morceau de poulet dessus puis saupoudrez de coriandre hachée.
  19. Servez immédiatement avec du couscous ou du riz.

Conseils :

  • Si vous souhaitez ajouter des pommes de terre, placez-les dans le bouillon à l’étape 9. Retirez-les avant de réduire la sauce.
  • Si vous ne disposez pas de mixer, faite la chermoula à l’ancienne : Au pilon et au mortier 😉
  • Si vous ne disposez pas de four, vous pouvez cuire sur le feu pendant 50 minutes à couvert et à feu doux (remplace l’étape 10).
  • Certains chefs ajoutent du safran pour la cuisson du djaj m’chermel. Je préfère m’abstenir car cela efface les saveurs du citron confit.

Citron bergamote beldi confit

Citrons confits

En participant à un cours de cuisine, j’ai eu la chance de découvrir un citron confit préparé maison. Il était utilisé pour préparer une entrée à base de différents crustacés, salicorne et soupe claire de poissons. Nous avons gratté la pulpe et taillé les zests en fines lamelles. La pulpe était utilisée pour préparer une garniture de gambas, seiche et poulpe safrané au cognac. Les zestes pour dresser l’assiette. Un délice ! Devant mon intérêt pour ce produit, le chef m’a transmis sa recette. Elle est présentée ici avec quelques adaptations personnelles : Utilisation de citrons beldi (pleine saison en décembre et février), de sucre de canne, de sel rose de l’Himalaya et d’eau de source, enfin, j’ai pulvérisé le mélange à confire pour qu’il soit plus efficient au moment de faire dégorger les agrumes.

Citrons confits

  • Portions: 14
  • Difficulté: Commis
  • Imprimer

Citron bergamote beldi confit

Saisonnalité : Décembre à février.
Niveau : commis.
Temps total : 45 minutes.
Durée de préparation : 30 minutes.
Durée de cuisson : 15 minutes.
Durée de marinade : 15 minutes.
Durée de refroidissement : 3 heures.
Portions : 14
Allergènes : non.
Conservation : 1 ans.
Ustensiles nécessaires : Bocaux étanches, couteau d’office, planche à découper, cul de poule, casserole avec couvercle, blender.
Version de la recette : 1
Bon d’économat :

  • Bocal Le Parfait Super, 2L Ø 85 mm ;
  • 14 citrons bergamote «beldi» biologiques ;
  • 700ml d’eau minérale (pour le sirop) ;
  • 350g de sucre de canne blond biologique (pour le sirop) ;
  • 45g de cristaux de sel de l’Himalaya (pour la poudre à confire) ;
  • 30g de sucre de canne blond biologique (pour la poudre à confire) ;

Préparation :

  1. Versez 350g de sucre de canne blond et 700ml d’eau minérale dans une casserole. Faites chauffer et stoppez la cuisson dès que le sirop arrive à ébullition. Continuez la recette pendant que le sirop repose hors du feu.
  2. Pulvérisez 45g de cristaux de sel de l’Himalaya et 30g de sucre de canne blond dans le bol d’un blender. Versez cette poudre dans un cul de poule.
  3. Lavez les citrons beldi et le bocal.
  4. Fendez chaque citron en quatre, en partant d’une extrémité sans toutefois couper jusqu’à l’autre. Écartez une moitié, versez une petite cuillère à café de poudre de sel et de sucre au milieu. Refermez en pressant légèrement, tournez le citron d’un quart, écartez l’autre moitié et répétez l‘opération. Placez le citron dans le bocal.
  5. Placez les citrons ainsi préparés dans le bocal, en veillant à ce qu’ils soient bien reformés et appuyés les uns contre les autres. Laissez-les dégorger un quart d’heure.
  6. Versez le sirop encore chaud dans le bocal rempli de citrons. Ils doivent être totalement recouverts de liquide.
  7. Fermez hermétiquement le bocal et laissez infuser jusqu’à ce qu’il soit froid.
  8. Remisez le bocal à la cave dans un bac ou sur une toile cirée, au frais et à l’abri de la lumière. Laissez-le reposer pendant deux mois minimum avant de consommer les citrons et le jus.
  9. Au bout d’un mois le liquide travaille à la manière d’un kéfir. Il s’agit d’une fermentation naturelle. Des écoulements peuvent se produire ainsi que l’apparition d’une mer blanchâtre à la surface du jus. Nettoyez l’extérieur des bocaux et retirer éventuellement les impuretés en surface avant de refermer les couvercles pour continuer la conservation.

Conseils :

  • On peut utiliser du sel fin standard et du sucre en poudre à la place des ingrédients indiqués dans cette recette. L’usage d’un blender est également optionnel.
  • A titre indicatif, on cale 3 ½ citrons beldi dans un bocal Familia Wiss 500.
  • Le sel de l’Himalaya et l’eau minérale sont importants, ils ne contiennent aucune impureté susceptible de mettre en péril la conservation.

Caille farcie rôtie sur lit de raisins, poêlée de champignons

Caille farcie rôtie sur lit de raisins

La caille au raisin est un classique de la gastronomie française.
Je vous propose une recette idéale pour réussir ce plat : On farcit la caille pour la garder bien tendre, on cuit au four pour rôtir en surface, on utilise du raisin frais pour garantir une pointe d’acidité à la façon verjus, on opte pour une duxelles sèche afin d’aérer la chair à saucisse. Bonne cuisine!

Caille farcie rôtie sur lit de raisins, poêlée de champignons

  • Portions: 6
  • Difficulté: Chef
  • Imprimer

Niveau : Chef.
Temps total : 2H15 à 3H
Durée de préparation : 1H15 à 2H.
Durée de cuisson : 1H (cailles et cèpes cuits en parallèle).
Durée de maintien au chaud : (20 minutes à 65° pour les cailles et les cèpes, le temps de passer et de réduire le jus de cuisson).
Durée de refroidissement : 20 minutes (pour la duxelles).
Portions : 6.
Allergènes : Oui (lait).
Conservation : possible (3j max).
Ustensiles nécessaires : Four, couteau d’office, planche à découper, bac à cuisson, sauteuse antiadhésive avec couvercle, casserole, cul de poule, passoire, chinois, ficelle à brider.
Version de la recette : 1

Ingrédients :

  • 6 cailles fraiches, vidées et bien charnues ;
  • 12 tranches de lard fumé, découpées finement à la trancheuse ;
  • 600g de raisin vert sans pépins ;
  • 900g de champignons des bois frais (cèpes, girolles ou pleurotes) – 150g pour la duxelles et 750g pour la poêlée) ;
  • 120g d’échalotes (soit 5 à 6 pièces) ;
  • 260g de chair à saucisse nature ;
  • 50g de beurre doux ;
  • 8 tiges de persil ;
  • 1 gousse d’ail ;
  • 2 cuillères à soupe de crème fraiche ;
  • 2 cuillère à soupe d’huile de tournesol ;
  • 2 oignons de petite taille ;
  • 12 cl de vin blanc sec ;
  • Sel fin ;
  • Poivre du moulin.

Préparation :

1. Préparez les ingrédients :

  • Nettoyez les champignons en grattant les parties sales avec la lame d’un couteau.
  • Coupez le bout terreux du pied et essuyez-les chapeaux avec un chiffon humide.
  • Pesez et prélevez 150g de champignons nettoyés. Tranchez la chair en lamelles de 3mm d’épaisseur, puis en bâtonnets de même section, puis en petits cubes. Réservez.
  • Tranchez le reste des champignons dans la longueur, en deux ou en quatre selon la grosseur. Laissez les petits tels quels. Réservez séparément.
  • Pelez et ciselez les échalotes. Réservez.
  • Pelez, dégermez et hachez très finement l’ail. Réservez.
  • Hachez finement les feuilles de persil. Réservez.
    Pelez et coupez l’oignon en rondelles. Réservez.
  • Égrainez le raisin vert. Réservez.

2. Préparez la farce :

  • Faites fondre 25g de beurre dans une sauteuse. Verser les échalotes et faites-les suer à feu faible et à couvert pendant cinq minutes en remuant de temps en temps.
  • Versez les petits cubes de champignons, faites cuire la duxelles à feu moyen / fort jusqu’à ce que l’eau des champignons se soit évaporée (une dizaine de minutes).
    Versez un quart du persil haché ainsi que la crème fraiche. Mélangez puis réservez la duxelles sèche dans un cul de poule.
  • Plongez la base du cul de poule dans de l’eau froide pour refroidir plus rapidement le contenu.
  • Lorsque la duxelles est tiède, mélangez-la avec la chair à saucisse. Brassez à la main pour que le mélange soit homogène.
  • Salez et poivrez généreusement (c’est la farce qui transmettra son assaisonnement à la chair de la caille). Goutez la farce crue pour vérifier la qualité de l’assaisonnement.

3. Préchauffez le four à 210° en mode chaleur tournante.

4. Préparez les cailles :

  • Farcissez les cailles avec le mélange assaisonné de chair à saucisse et de duxelles.
    Placez un copeau de beurre sur le haut de la poitrine de chaque caille. Entourez-la avec deux tranches de lard fumé.
  • Ficelez le lard autour de la poitrine en veillant à bien maintenir le haut des ailes sous la ficelle.
  • Ficelez les pattes croisées.
  • Faites un lit de grains de raisin vert et de rondelles d’oignon dans le bac à cuisson.
  • Versez le vin blanc par-dessus.
  • Placez les cailles dans le bac à cuisson. Salez légèrement.
  • Enfournez. Baissez la température à 150° (chaleur tournante). Laissez cuire pendant une heure.

5. Préparer la garniture d’accompagnement :

  • Faites chauffer une cuillère à soupe d’huile neutre dans la sauteuse et faites revenir les champignons pendant une à deux minutes (feu moyen/fort). Remuez de temps en temps pour éviter qu’ils brulent. N’hésitez pas à faire cette opération en plusieurs fois si la sauteuse n’est pas assez grande pour tout contenir.
  • Réservez les champignons précuits dans une passoire placée au-dessus d’une assiette creuse. Ils vont progressivement rendre leur eau.

6. Finaliser le plat :

  • En fin de cuisson, sortez le bac du four. Réservez les cailles dans une assiette. Videz le contenu du bac dans un chinois placé au-dessus d’une grande casserole. Versez les raisins cuits et les oignons dans un bol.
  • Replacez les cailles dans le bac à cuisson vide, et remettez-les dans un four chauffé à 65° (celui utilisé pour la cuisson pourra faire l’affaire sous réserve d’entrouvrir la porte afin de baisser la température interne). Placez également le bol de grains raisins dans ce même four. S’il reste de la place à l’intérieur, rentrez également les assiettes de service pour qu’elles soient bien chaudes au moment de passer à table.
  • Faites réduire le jus de cuisson à consistante nappante (feu fort, mélangez souvent pour éviter que des sucs se forment aux bords de la casserole, cela prendra de 10 à 20 minutes).
  • Pendant la réduction du jus, faites chauffer un généreux morceau de beurre dans la sauteuse. Lorsqu’il mousse, versez les champignons égouttés. Faites-les cuire pendant 7 minutes à feu moyen en remuant régulièrement.
  • Ajoutez l’ail haché deux ou trois minutes avant la fin de cuisson. Mélangez bien et assaisonnez.
  • Coupez le feu, ajoutez le reste du persil haché, mélangez bien, rectifiez l’assaisonnement et laissez reposer à couvert en attendant de servir avec les cailles.
  • Sortez les cailles, le raisin et les assiettes du four à 65°. Dressez immédiatement : Une caille par assiette, d’un côté deux cuillères de raisins nappés de jus réduit, de l’autre une portion de champignons poêlés.
  • Servez !

Conseils :

  • Ne passez pas au mixer les champignons destinés à la duxelles pour gagner du temps, les morceaux doivent garder une bonne consistance en bouche.
  • La caille farcie au raisin est un met de choix, prenez votre temps, dressez convenablement la table et servez un bon vin avec ce plat !
  • Pour les warriors de la charcuterie, vous pouvez désosser les cailles puis les reconstituer à l’identique – un exploit réservé aux professionnels 🙂

Poulet mariné fumé au barbecue à gaz

Poulet-mariné-fumé-au-BBQ-à-gaz-00

C’est en Guyane qu’on fait le meilleur poulet boucané. Le souvenir de cette volaille tendre et parfumée se rappelant souvent à moi, j’ai eu l’envie de tester la fumaison avec un moyen bien métropolitain : Le barbecue au gaz (hé oui !)
Sachez que si l’on s’en donne la peine, on peut faire une excellente viande fumée avec un Weber Q1200. Pour les afficionados de la grillade, vous trouverez ici LA recette pour surprendre vos convives !

Voici une liste d’équipements permettant de réaliser facilement les fumaisons :

Pour transformer votre barbecue à gaz en fumoir à chaud, il vous faut à minima un récipient qui ne craint pas la flamme, une petite grille de cuisson, des copeaux de bois de fumage et un fumoir (une simple feuille d’aluminium peut faire l’affaire).

Poulet-mariné-fumé-au-BBQ-à-gaz-01

Pour le démarrage du fumoir (cycle de 1H à 1H30) :

  • Faites tremper 50cl de copeaux de bois dans de l’eau froide pendant une heure.
  • Chauffez le barbecue à gaz thermostat au maximum, cloche fermée, pendant un quart d’heure.
  • Egouttez les copeaux de bois de fumage et placez-les dans le fumoir (si vous n’avez pas de fumoir en inox, il suffit de les emballer dans une grande feuille d’aluminium, de la refermer à la façon d’un emballage de bonbon, puis d’y percer plein de trous afin que la fumée s’échappe).
  • Placez le fumoir sur la grille du barbecue, fermez la cloche et laissez chauffer à feu fort jusqu’à ce que le bois commence à fumer (compter 15 à 25 minutes pour cela).
  • Versez de l’eau froide dans le bac de cuisson.
  • Placez le bac de cuisson au milieu du barbecue, posez la grille par-dessus – le fumoir est prêt à fonctionner pendant une heure (temps mesuré sur un weber Q1200, cloche fermée et thermostat réglé au minimum).

Poulet-mariné-fumé-au-BBQ-à-gaz-04

Pour relancer la production de fumée (cycle de 15 à 30 minutes) :

  • Sortez le bac de cuisson et sa grille, couvez la viande d’une feuille d’aluminium.
  • Augmentez la température du barbecue au maximum,
  • Rechargez le fumoir en copeaux et placez-le sur la grille.
  • Fermez le couvercle du BBQ et attentez que la fumée réapparaisse avant de baisser la température et de remettre le bac de cuisson avec sa grille et la viande.

Poulet-mariné-fumé-au-BBQ-à-gaz-05

NB. Le plus bas niveau de thermostat du weber Q1200 donne une température de 110° environ sous cloche avec tendance à augmenter à 150 lorsque les ingrédients sont chauds. La température recherchée pour une fumaison est 120° (pas moins de 100° et pas plus de 140° sous cloche). Donc, il faut surveiller attentivement la température pendant la cuisson et ne pas hésiter à ouvrir de temps en temps la cloche pour remettre de l’eau froide dans le bac et stabiliser la température en dessous de 140°.

Poulet mariné fumé au barbecue à gaz

  • Portions: 6
  • Difficulté: Second
  • Imprimer

Poulet-mariné-fumé-au-BBQ-à-gaz-09

Niveau : Second.
Saisonnalité : Toute l’année
Temps total : 2 jours.
Durée de préparation : 2H.
Durée de cuisson : 3H.
Durée de marinade : 24H.
Durée de refroidissement : N/A.
Portions : 4 à 6
Allergènes : non.
Conservation : possible (5j max).
Ustensiles nécessaires : Couteau de chef, planche à découper, brochettes en bois, grande jatte, poids en métal inoxydable (ou autre objet lourd), barbecue au gaz avec cloche, plaque à rôtir en inox, grille en inox, copeaux de bois de fumage, fumoir ou feuilles de papier aluminium.
Version de la recette : 1

Ingrédients

Ingrédients pour la marinade :

  • 4 litres d’eau ;
  • 150 g de gros sel ;
  • 150 g de cassonade (ou de sucre en poudre) ;
  • 3 gousse d’ail en chemise écrasée ;
  • 5 branches de thym frais ;
  • 2 feuilles de laurier ;
  • 1 cuillère à soupe de grains de mélange 5 baies ;
  • 1 cuillère à soupe de bicarbonate alimentaire.

Ingrédients pour la fumaison :

  • 1 poulet fermier ;
  • 1L de copeaux de bois de fumage.

Préparation :
Le poulet mariné fumé au barbecue se prépare en trois étape.

Préparer la saumure pour volaille (à préparer la veille du jour de service) :

  1. Versez les 4 litres d’eau dans un faitout. Ajoutez tous les autres ingrédients de la marinade.
  2. Portez à ébullition et continuez la décoction pendant trois minutes.
  3. Laissez refroidir.

Découper, faire mariner et préparer le poulet pour la fumaison :

  1. Couper les bouts d’ailerons au niveau de la jointure de l’os de l’aile.
  2. Ouvrez le poulet en deux en tranchant la colonne vertébrale dans sa longueur en partant du cou jusqu’au croupion (découpe à l’américaine).
    Posez le poulet à plat sur le plan de travail et fixez la carcasse en le bardant de brochettes en bois dans le sens de la largeur.
  3. Verser la saumure froide dans une grande jatte.
  4. Placer le poulet découpé à l’américaine dans la saumure, avec un poids par-dessus.
  5. Laisser mariner le poulet dans la saumure pendant 24H à température ambiante.
  6. Séchez le poulet avec du papier absorbant.
  7. Badigeonnez le poulet avec des épices (sel, poivre + ce que vous voulez) et de l’huile.

Poulet-mariné-fumé-au-BBQ-à-gaz-02

Poulet-mariné-fumé-au-BBQ-à-gaz-03

Cuire le poulet à basse température dans le fumoir (compter 4H30 avant le service) :

Poulet-mariné-fumé-au-BBQ-à-gaz-06

Poulet-mariné-fumé-au-BBQ-à-gaz-07

Poulet-mariné-fumé-au-BBQ-à-gaz-08

  1. Lancer le fumoir :
    • Tremper les copeaux de bois dans de l’eau froide pendant une bonne heure.
    • Préchauffez le BBQ au maximum pendant un quart d’heure, cloche fermée.
    • Égouttez les copeaux de bois et placez-les dans le fumoir (ou à défaut, dans une feuille d’aluminium roulée en papillote et percée de trous).
    • Laissez le gaz réglé au maximum (couvercle du BBQ fermé) jusqu’à ce que le premier signe de fumée apparaisse (compter 10 à 20 minutes).
    • Brossez la grille du BBQ. Baissez le gaz au minimum (la température recherchée pour une fumaison est 120° – pas moins de 100° et pas plus de 140° sous cloche).
  2. Lancez la cuisson dans le fumoir :
    • Placez le poulet sur une grille posée sur le bac de cuisson rempli d’eau.
    • Posez l’ensemble sur la plaque de cuisson du BBQ, bien au milieu.
    • Fermez la cloche du BBQ, vérifiez que le thermostat soit bien réglé au minimum.
    • Comptez entre deux à trois heures et demi de cuisson en fonction du poids du poulet.
    • Retournez le poulet chaque demi-heure, passez au pinceau avec un corps gras parfumé le cas échéant (ex. huile d’arachide + feuilles de thym), enveloppez les extrémités du poulet avec de l’alu si elles foncent trop.
    • A partir de la première heure :
      • Surveillez la température car elle a tendance à augmenter. Versez de l’eau froide dans le bac pour la stabiliser.
      • Rechargez le fumoir avec le reste des copeaux, sortez le poulet, retournez-le, couvrez-le d’alu. Augmentez le gaz au maximum, fermez la cloche et attendez- que le fumoir reparte.
      • Lorsque la fumée a repris, baissez le feu au minimum, replacez-le poulet sur la grille, ôtez l’alu, rechargez d’eau froide et continuez à cuire sous cloche.
      • Continuez à retourner le poulet toutes les demi-heure et à remettre de l’eau froide si nécessaire.
  3. Laisser reposer 10 minutes sous alu avant de découper et de servir le poulet.

Légumes-racines en condiment

Légumes-racines en condiment
J’aime flâner devant ces étals où les olives en saumure côtoient les lupins et les légumes en condiment. Ces délices du marché mettent en appétit pour déjeuner!
Il est facile de préparer ces pickles croquants et légèrement relevés, pourvu d’être attentif au dosage des ingrédients de la saumure. Après de nombreux essais, voici les proportions qui permettent d’obtenir un résultat doux en acidité et capable de garantir la conservation pendant deux semaines à température ambiante.
Les légumes-racines les plus agréables à préparer ainsi sont le radis noir, la carotte et le jeune navet. On peut agrémenter le pot de quelques tranches de betterave rouge afin de colorer l’ensemble.

Légumes-racines en condiment

  • Portions: 10
  • Difficulté: commis
  • Imprimer

Niveau : commis.
Temps total : 30 minutes.
Durée de préparation : 30 minutes.
Durée de cuisson : 10 minutes.
Durée de refroidissement : 1 jour.
Portions : 10.
Allergènes : non.
Conservation : possible (14j max).
Ustensiles nécessaires : Balance de précision, verre doseur, couteau d’office, planche à découper, économe, passoire, bocal en verre type conserve 1.5L/2L, casserole avec couvercle.
Version de la recette : 5

Ingrédients :

  • 40cl d’eau minérale ;
  • 25cl de vin blanc sec ;
  • 10cl de vinaigre blanc ;
  • 12g de gros sel ;
  • 1 cuillère à soupe de mélange 5 baies ;
  • 1 feuille de laurier (idéalement fraiche) ;
  • 1 tige de thym frais ;
  • 1 gousse d’ail en chemise claquée ;
  • 500 à 700g de légumes-racines (radis noir, blanc, jeune navet, carotte, betterave, et même chou-fleur…).

Préparation :

  1. Versez l’eau, le vinaigre, le vin blanc et le sel dans une casserole. Couvrez et faites chauffer jusqu’à frémissement du liquide.
  2. Pendant ce temps, épluchez les légumes. Rincez-les puis tranchez-les (à la façon de frites pour les radis, et/ou en rondelles de 2mm de section).
  3. Versez les légumes et les aromates dans un bocal de conservation parfaitement propre (voir préalablement stérilisé).
  4. Versez la saumure bouillante dans le bocal sur les légumes et les aromates.
  5. Refermez le couvercle et laissez reposer du jour au lendemain.

Conseils :

  • Il est possible de conserver les légumes dans une saumure non-vinaigrée. Compter 3 cuillères à soupe de gros sel par litre d’eau, additionné du jus d’un demi-citron. Cette solution s’applique aux poivrons fins, piments, chou-fleur, brocolis, carottes…
  • N’hésitez-pas à rajouter une ou deux gousses d’ail pelées et/ou de l’oignon tranché dans la saumure pour parfumer différemment les légumes. Les plantes aromatiques sont également les bienvenues (coriandre, aneth, romarin…).