Archives de Tag: chou

Nabe de Tokyo

nabe-de-tokyo
Le nabe est un plat japonais consommé en hiver. Peu calorique, cette soupe est principalement composée de bouillon umami, de chou et champignon. Selon les régions, on peut y ajouter d’autres légumes, des nouilles de riz, des algues, de la viande, des poissons ou bien des mollusques. La version présentée est influencée par le style populaire de Tokyo.

Nabe

  • Portions: 2
  • Difficulté: Commis
  • Imprimer

Niveau : commis.
Temps total : 25 minutes.
Durée de préparation : 15 minutes.
Durée de cuisson : 8 minutes.
Portions : 2
Allergènes : non.
Conservation : possible (3j max).
Ustensiles nécessaires : Casserole avec couvercle, planche à découper, couteau d’office, verre doseur, louche, papier absorbant, zesteur ou petit couteau d’office.

Ingrédients :

  • 200g de filet de bœuf,
  • 1l de bouillon katsuo dashi (soit 12g de granules de katsuo dashi déshydraté à base de bonite par litre d’eau).
  • 120g de champignons shiitake frais (ou deux petites bottes de champignons enoki frais),
  • ½ chou chinois (400g),
  • 2 tiges de cive (ou un oignon frais),
  • ½ bushukan citrus (ou ½ citron vert),
  • 3 cuillères à soupe de sauce soja claire (3ml),

Préparation :

  1. Levez quelques zestes de citron. Versez la sauce soja claire et le jus de citron dans un petit bol.
  2. Tranchez le pied du chou chinois 1 centimètre au-dessus de la base de la racine. Jetez cette partie trop ferme. Coupez le chou en deux dans le sens de la longueur puis taillez-le en lamelles de 4 centimètres de largeur.
  3. Humidifiez le papier absorbant puis utilisez-le pour brossez délicatement la tête des champignons shiitake. Si nécessaire grattez la tige au couteau et tranchez le pied. Coupez ensuite les champignons en fines lamelles. (Si vous utilisez des enoki, il n’y suffit juste de couper le pied en veillant à en conserver suffisamment pour que les tiges restent assemblées entre elles).
  4. Coupez les tiges de cive en fines rondelles.
    Faites chauffer de l’eau. Lorsqu’elle commence à bouillir, versez les zestes de citron et les granules de katsuo dashi.
  5. Versez le chou chinois puis les champignons. Couvrez et laissez cuire pendant 8 minutes à feu doux.
  6. Pendant ce temps, découpez le filet de bœuf en très fines lamelles (il vous faut un couteau réellement tranchant pour cela).
  7. Stoppez le feu. Versez le bœuf, couvrez et laissez pocher une vingtaine de secondes à couvert.
  8. Servez aussitôt dans de grands bols. Parsemez de cive. La viande va terminer sa cuisson devant vous. Elle sera bien tendre.
  9. Versez la sauce de soja claire au citron dans le nabe, ou présentez-la à coté pour y tremper les ingrédients du bout des baguettes.

Conseils :

  • On peut utiliser d’autres viandes pour cette recette : De la poitrine de porc fraîche (pocher trois à cinq minutes à couvert selon l’épaisseur des tranches) ou du poulet (pocher moins d’une minute à couvert). Veillez à ce que les tranches soient très finement découpées (2 à 3mm maximum pour le bœuf et le poulet).
  • Vous pouvez également pocher des huitres ou des morceaux de poisson à la place de la viande.

Boerenkool stamppot

boerenkool

Le kale (chou frisé) est de plus en plus visible sur les étals, bien qu’il soit consommé depuis le moyen-âge en Europe du nord.
Cru, ce légume nutritif est aussi fibreux que coriace. Pour l’apprécier, cuisinez-le comme en Hollande:
Mélangez le kale avec un peu de pomme de terre et cuisez doucement à la cocotte.
En y ajoutant une saucisse fumée, vous obtiendrez un plat savoureux pour toute la famille !

Boerenkool stamppot

  • Portions: 4 personnes
  • Difficulté: Commis
  • Imprimer

boerenkool stamppot

Ingrédients :

  • 250 g de chou kale frisé bien frais,
  • 500 kg de pommes de terre (chair fondante type Agata ou farineuse type Bintje),
  • 10 g de beurre doux,
  • 25cl de lait chaud,
  • 1 saucisse fumée (une Montbéliard ou une Morteau pour les gourmands),
  • Poivre du moulin,
  • Sel fin.

Préparation :

  1. Laver le chou. Séparez les tiges des feuilles, jetez les tiges et hachez les feuilles.
  2. Épluchez les pommes de terre puis coupez-les en morceaux.
  3. Versez les pommes de terre dans une cocotte et couvrez-les d’eau. Posez les feuilles de chou par-dessus.
  4. Déposez la saucisse fumée sur les légumes, couvrez la cocotte et portez à ébullition. Faites cuire à petit feu pendant une vingtaine de minutes.
  5. Faites chauffer 25cl au micro-onde un peu avant la fin de cuisson.
  6. Retirer la saucisse, versez le trop-plein d’eau. Écrasez les légumes, ajoutez une noisette de beurre et mélangez en versant un peu de lait chaud jusqu’à obtenir une consistance homogène.
  7. Coupez la saucisse en tranche et servez-là avec le boerenkool stamppot.

Potée Lorraine

Potée Lorraine

Potée Lorraine.

En automne, les étals s’ornent de choux frisés, racines et haricots à cosses. Ils me rappellent les légumes du potager de mon arrière-grand-mère qui produisaient un merveilleux bouillon.
La potée pouvait être consommée pendant plusieurs jours, ne perdant jamais ses saveurs malgré les allez-et retours sur la fonte de la cuisinière au bois.
Vous pouvez l’agrémenter de plusieurs viandes, le seul incontournable étant le lard fumé.

Potée Lorraine

  • Portions: 4 personnes
  • Difficulté: Commis
  • Imprimer

Potée Lorraine
Ingrédients :

  • 3 carottes,
  • 2 navets,
  • 200 g de haricots cocos frais,
  • 1 poireau,
  • 2 branches de céleri,
  • 1 gros oignon,
  • 1 bouquet garni,
  • 2 clous de girofle,
  • 1 petit chou vert frisé,
  • 4 pommes de terre à chair ferme (ex. Charlotte),
  • Un jambonneau demi-sel, et/ou quelques morceaux de petit salé (non cuits),
  • Une saucisse de Morteau (ou autres saucisses fumées artisanales),
  • 4 saucisses de Strasbourg,
  • 500g de lard fumé paysan.

Préparation :

  1. Faites dessaler les viandes demi-sel dans de l’eau froide pendant une demi-journée.
  2. Épluchez, écossez, préparez les légumes.
  3. Faites blanchir cinq minutes dans de l’eau bouillante salée: Le chou coupé en quatre, les haricots coco.
  4. Dans un faitout, ajoutez:
    – Les carottes,
    – Les navets,
    – Les cocos,
    – Le céleri,
    – L’oignon piqué,
    – Le bouquet garni,
    – Le poireau,
    – Les viandes demi-sel,
    – Le lard,
  5. Mouillez à l’eau froide, à la hauteur des ingrédients. Lancez la cuisson à couvert. Au premier bouillon, réduisez le feu.
  6. Au bout d’une heure de cuisson, retirez le lard, ajoutez le chou et salez si nécessaire.
  7. Au bout d’une heure et demie de cuisson, ajoutez la Morteau et lancez la cuisson vapeur des pommes de terre.
  8. En fin de cuisson (2H), ajoutez les saucisses de Strasbourg et laissez frémir cinq minutes.
  9. Rectifiez l’assaisonnement du bouillon.
  10. Égouttez le tout, disposez sur un plat de service, réservez le bouillon dans une soupière.

Servez chaud!