Archives de l’Auteur Nicolas PHULPIN

À propos de Nicolas PHULPIN

La photographie, la vidéo et le traitement audio numérique sont des activités que je partage avec la cuisine et les arts divinatoires. J’habite en région Parisienne ou vous pouvez me croiser ici ou là. Pourquoi un site dédié à la cuisine ? Le patrimoine gastronomique de ma région est vaste. J’ai appris en Lorraine les bases de la cuisine traditionnelle, tout comme le goût des choses simples et authentiques. C'est surtout la gourmandise qui me motive : « On est jamais mieux servi que par soi-même » ! Beaucoup de gens réduisent au strict minimum le temps passé devant le fourneau. Ils se contentent d’avaler des portions sous blister entre deux activités. Pour une majorité de compatriotes, la principale source d’approvisionnement reste la grande distribution. Plusieurs raisons me conduisent à ne pas suivre ce modèle: • L’engagement citoyen contre les méfaits de la société de consommation. • La volonté de perpétuer la tradition culinaire et l’art de vivre à la Française. • Ma préférence pour les petits producteurs et l’artisanat. • Le bien-être que procure l’exercice de la cuisine. • La santé et l’hygiène de vie. Je dédie ce blog à tous les amateurs éclairés qui cherchent le bon, le mieux, et s’inscrivent dans une démarche d’amélioration continue de leur pratique. Vous qui aimez cuisiner, rejoignez la brigade des saveurs !

ต้มข่าไก่

Tom Kha Kaï

Tom kha kaï
(Chicken Spicy Coconut Soup)

Retour en Thaïlande avec une autre spécialité.
C’est une recette fraiche et parfumée, aux arômes dominants de citronnelle.
Elle très simple à réaliser, et se déguste dès qu’elle est prête.

Tom kha kaï.

  • Portions: 2
  • Difficulté: Second
  • Imprimer

Ingrédients :

  • 100 g de filet de poulet, découpé en lannières.
  • 50 g de champignons de paille (straw mushrooms).
  • 2 lemongrass (tiges de citronelle).
  • 5 tranches de galanga (ou gingembre si introuvable).
  • 3 feuilles de citron vert thaï déchirées en morceaux  (Kaffir limes leaves).
  • 1 cuillère à soupe de jus de citron vert (rectifiez en plus à votre convenance).
  • 1 cuillère à soupe de nuoc mam (fish sauce).
  • 1 cac de sel.
  • 160 ml de lait de coco (Ga Ti) (attention, ce n’est ni de l’eau de coco, ni de la crème de coco!).
  • 120 ml d’eau.
  • Quelques “Mighty Powerful” Big Red Thai Chillis (Prik Chi Far, dosage à votre convenance)
  • Coriandre fraiche.

Préparation :

  1. Emincez finement le poulet.
  2. Coupez la lemongrass en sections de 2.5cm, l’écraser légèrement avec le dos du couteau.
  3. Coupez de fines lamelles de galanga
  4. Passez un piment au mortier (si vous osez).
  5. Mettez l’eau à bouillir. A ébullition, jetez-y le galanga, les feuilles de citron, la lemongrass et le sel.
  6. Portez à nouveau à ébullition puis ajoutez le lait de coco, le poulet, la sauce nuoc nam, le jus de citron.
  7. Faites mijoter à feu doux sans couvrir pendant 5 minutes (Il faut que le poulet soit cuit et bien tendre).
  8. Ajouter ensuite le Mighty Powerfull Chili que vous aviez passé au mortier, ainsi que la coriandre hachée. Laissez encore mijoter une minute pour que les arômes se propagent.
  9. Servez immédiatement.

Dressez avec de belles feuilles de coriandre, du piment émincé, et les champignons de paille préalablement cuits à la vapeur.

Conseils :
Il est impossible de trouver des feuilles de kaffir lime fraiches en Europe. On peut les remplacer par des feuilles séchées ou surgelées (rayon ad-hoc chez Tang Frères). Si vous n’en trouvez pas utilisez quelques zests blanchis de Kaffir lime, ou de citron vert).

Rösti

Rösti

Rösti.

La galette de pomme de terre, c’est un classique de nos campagnes.
Mais il parait que ça vient de Suisse, voici la recette authentique:

Rösti

  • Portions: 4
  • Difficulté: Commis
  • Imprimer

Ingrédients :

  • 1 kg de pommes de terre cuites avec la peau (bintje).
  • 1 cuillère à café de sel.
  • 2 cuillères à soupe de beurre fondu.
  • 2 cuillères à soupe de saindoux.
  • 2 cuillères à soupe de lait.
  • 50 g de lardons (facultatif).
  • 1 oignon, très finement tranché (facultatif).
  • Herbes aromatiques hachées (facultatif).

Préparation :

  1. Eplucher les pommes de terre cuites. Les râper avec une râpe à gros trous, saler légèrement.
  2. Faire fondre ensemble le beurre et le saindoux dans une grande poêle. Ajouter les pommes de terre râpées, l’oignon et les lardons.
  3. Faire sauter quelques minutes en remuant de temps en temps.
  4. Façonner les ingrédients pour constituer une galette. Couvrir et laisser cuire pendant 20 minutes.
  5. Mouiller avec le lait et cuire encore à couvert pendant 10 minutes. Cette dernière étape permet d’éviter que le rösti ne s’émiette au service.
  6. Retourner la poêle sur le plat de service. Saupoudrer d’herbes aromatiques.

Conseil : Vous pouvez faire plusieurs petits röstis, c’est plus facile à manipuler en fin de cuisson.

La véritable Gaufre de Bruxelles

Gaufre de Bruxelles

La véritable Gaufre de Bruxelles Avec du sucre glace, de la confiture maison ou du Nutella elle fera le bonheur de la famille à quatre heure !

La véritable Gaufre de Bruxelles.

  • Portions: 6
  • Difficulté: Second
  • Imprimer
Gaufre de Bruxelles Ingrédients :

  • 250g de farine.
  • 500ml de lait.
  • 20g de sucre.
  • 200g de beurre fondu.
  • 8 œufs.
  • sel.
  • 1 gousse de vanille.

Préparation :

  1. Fendez la vanille, raclez la pulpe.
  2. Faites bouillir le lait. Ajoutez la vanille et le sucre. Mélangez bien et laissez tiédir.
  3. Mélangez la farine et les jaunes d’œufs dans un saladier. Ajoutez une pincée de sel et une cuillerée à café de sucre. Délayez avec le lait et le beurre fondu.
  4. Travaillez l’appareil au fouet électrique pour obtenir une pâte sans grumeaux.
  5. Battez les blancs d’œufs en neige (départ avec une petite pincée de sel).
  6. Incorporez délicatement les œufs en neige avec une spatule.
  7. Faites chauffer le gaufrier sur une position moyenne. Beurrez légèrement les plaques au pinceau silicone.
  8. Versez la pâte. Fermez le gaufrier, retournez-le. Lorsque la gaufre ne dégage plus de vapeur, démoulez.

Conseil : Ce sont les œufs en neige qui donnent la bonne texture à la gaufre. Il faut faire preuve de vigilance et d’adresse pour les incorporer à la pâte sans briser la mousse !

Saucisse de Morteau aux lentilles vertes du Puy

Saucisse de Morteau aux lentilles vertes du Puy

Saucisse de Morteau aux lentilles vertes du Puy.

Il n’y a surement pas de meilleure saucisse que cette spécialité Franc-Comtoise.
L’hiver est une bonne saison pour la consommer, traditionnellement on la prépare avec des lentilles.

Saucisse de Morteau aux lentilles vertes du Puy.

  • Portions: 6
  • Difficulté: Second
  • Imprimer

Ingrédients :

  • 500g de lentilles vertes du Puy.
  • 2 fois leur volume en eau.
  • 2 oignons piqués de clous de girofle.
  • 3 carottes.
  • 2 saucisses de Morteau (crues, AOC).
  • Lard paysan.
  • Bouquet garni.
  • Quelques baies rouges (optionnel).
  • Sel
  • Poivre.

Préparation :

  1. Faites colorer les oignons piqués de clous de girofle dans un peu d’huile.
  2. Ajoutez les carottes coupées en petits bouts, faites-les revenir quelques minutes avec le lard et la feuille de laurier.
  3. Ajoutez l’eau froide, les lentilles, les saucisses de Morteau, le reste du bouquet garni (persil, thym, feuille de laurier à minima).
  4. Portez à ébullition, puis laissez cuire à feu doux 30 minutes.
  5. Retirez les saucisses de Morteau.
  6. Ajoutez le gros sel, le poivre et quelques baies rouges.
  7. Laissez encore cuire à feu doux jusqu’à ce que les lentilles deviennent tendres (de 10 à 40 minutes supplémentaires).
  8. En fin de cuisson, remettez les saucisses dans les lentilles pour les réchauffer. Ajoutez une cuillère de moutarde forte et mélangez bien.
  9. Passez, servez (par exemple dans de petites cocottes préalablement chauffées au four).

Conseils : Réservez le jus de cuisson (utile pour une soupe avec le reste des lentilles). Vous pouvez également faire une salade de lentille froide avec le reste des lentilles (vinaigrette échalote, tomates en fin quartier, pétales de Morteau froide, persil haché).

Sauce Marchand de Vin

Sauce Marchand de Vin

Filet de canette sauce « Marchand de Vin ».

La semaine dernière, je suis allé déjeuner dans une brasserie. Le cuistot avait eu la bonne idée d’accompagner son entrecôte avec une sauce « Marchand de Vin » (dite également « Bordelaise »).
Un mariage idéal avec une viande rouge grillée ! Je me suis dit qu’on faisait trop souvent l’impasse sur les sauces cuisinées, surtout pour recevoir des invités.
En deux tours de main, on peut acquérir le savoir-faire permettant de réaliser la FAMEUSE SAUCE MARCHAND DE VIN !
La version proposée ici est sans moelle.

 

Sauce Marchand de Vin

  • Portions: 2
  • Difficulté: Second
  • Imprimer

Sauce Marchand de Vin

Ingrédients :

  • 1 verre de vin de Bordeaux rouge.
  • 20cl de bouillon à base de fond de veau ou mieux, de fond brun maison.
  • 1 échalote finement hachée.
  • Poivre, sel – voir du beurre salé (mais pas trop).
  • 2 cac de thym.
  • Beurre mou, pour faire suer l’échalote et monter la sauce (minimum 100g, minimum hein!).

Préparation :

  1. Dans une petite casserole, faire suer l’échalote hachée une minute dans du beurre.
  2. Ajouter le thym, élever la température et attendre qu’il dégage son arôme.
  3. Ajouter le verre de vin rouge et le poivre.
  4. Faites bouillir et réduire jusqu’à ce que cette sauce ait sérieusement épaissi.
  5. Ajouter le bouillon et laissez à ébullition un quart d’heure : cherchez à atteindre une sauce épaisse.
  6. Passer au chinois dans un autre plat.
  7. Le poser au bain marie (pas trop chaud) puis incorporez doucement le beurre à la sauce en remuant continuellement avec un fouet. Cessez d’en ajouter lorsque la consistance et le goût vous conviennent.
  8. Si besoin, laisser reposer dans le bain marie à basse température (th.1) jusqu’à utilisation.

C’est prêt !
La sauce Bordelaise est hyper-simple à réaliser.
Il ne faut pas s’en priver, au moins si vous avez du monde à diner !
Succès garanti.

 

Techniques exploitées pour cette recette :

  1. Réaliser une sauce Bordelaise.
  2. Monter une sauce au beurre.

Sauce Chien

Sauce Chien

Daurade Royale « sauce Chien », comme aux Antilles.

Vous l’avez compris il ne s’agit pas d’une sauce avec du chien dedans.
Cette délicieuse sauce est très connue dans la caraïbe.
On la sert avec les poissons et crustacés.
Il parait que son nom vient du couteau « chien » qui servait à émincer les ingrédients.

Sauce Chien

  • Portions: 2
  • Difficulté: Commis
  • Imprimer

Sauce Chien

Ingrédients :

  • 1 oignon.
  • 3 branches de cives (oignon pays).
  • 3 gousses d’ail.
  • 1 branches de thym.
  • 2 branches de persil.
  • 1 piment végétarien (ou un piment antillais si vous voulez une sauce plus relevée).
  • 1 citron vert.
  • 4 càs d’huile.
  • 15 cl d’eau bouillante.
  • sel, poivre.

Préparation :

  1. Hachez finement toutes les herbes, les épices et le piment. Versez dans un cul-de poule et ajoutez le jus de citron et l’huile. Salez.
  2. Mélangez la sauce puis rajoutez l’eau bouillante.
  3. Laissez infusez un quart d’heure.
  4. Servez dans une verrine, versez-en également sur le riz et le poisson.

La sauce chien est parfaite pour vos grillades de poissons!

 

Techniques exploitées pour cette recette :

  1. Réaliser une sauce à base d’infusion d’aromates.

Insalata di Polpo

Insalata di Polpo

Insalata di Polpo
(salade de pieuvre citronnée).

La salade de poulpe est un grand classique des restaurants Italiens. Tout comme les légumes grillés et marinés, ce plat est un excellent moyen de savoir si le chef est digne de vous recevoir : Les produits doivent être ultra-frais et préparés peu de temps avant le service pour satisfaire les convives.

 

Insalata di Polpo

 

Insalata di Polpo

  • Portions: 8
  • Difficulté: Chef
  • Imprimer

Insalata di Polpo

Ingrédients :

  • Un poulpe frais, d’environ 1.5Kg
  • 2 carottes.
  • 7 branches de céleri.
  • 2 feuilles de laurier.
  • Thym.
  • Gros sel.
  • 1 oignon piqué de clous de girofle.
  • 1 citron.
  • Huile d’olive.
  • Persil plat haché.

Préparation :

  1. 48H à l’avance, nettoyez le poulpe et placez-le au congélateur dans un sac hermétique.
  2. La veille, faites le décongelez au réfrigérateur.
  3. Dans un faitout rempli d’eau salée, placez le bouquet garni, deux barnaches de céleri et faite bouillir.
  4. En tenant le poulpe par le haut du corps, trempez doucement les tentacules dans l’eau bouillante quatre à cinq fois. Ils se ramollissent et se recroquevillent grâce à cette technique.
  5. Plongez ensuite tout le poulpe dans l’eau bouillante, couvrez et baissez le gaz à feu faible. La cuisson n’excède pas 45min. Comptez 20 minutes pour 500g de poulpe.
  6. En fin de cuisson, placez le faitout sous un robinet d’eau froide et renouvelez-progressivement l’eau dans laquelle baigne la bête par remplissage, jusqu’à ce qu’elle soit froide. De cette manière, le poulpe conserve une belle texture.
  7. Découpez-la bestiole en petits morceaux. Rincez-bien à l’eau claire, laissez-égoutter puis placez le tout dans un saladier.
  8. Epluchez puis découpez en petit tronçon 5 branches de céleri. Ajoutez-les dans le saladier. Arrosez-le tout du jus d’un citron et d’huile d’olive. Parsemez de persil haché, mélangez.
  9. Laissez reposer filmé une demi-heure au réfrigérateur avant de servir.

 

Bon appétit !!

Gambas façon Cayenne

Gambas façon Cayenne

Cayenne est un port de pêche à la crevette. On trouve beaucoup de restaurants qui les servent marinées et grillées sur de grandes brochettes en bois. C’est fameux avec un jus de maracuja fraîchement pressé.
Voici la recette Guyanaise:

Gambas façon Cayenne

  • Portions: 2
  • Difficulté: Second
  • Imprimer

Gambas façon Cayenne

Niveau : Second.
Temps total : 1 heure 20 minutes.
Durée de préparation : 15 minutes.
Durée de cuisson : 3 à 5 minutes.
Durée de marinade : 60 minutes.
Portions : 2
Allergènes : oui (crustacés).
Conservation : possible (2j max).
Ustensiles nécessaires : Couteau d’office, planche à découper, cul de poule, râpe, presse-agrumes, brochettes, presse-ail, papier absorbant, barbecue (ou grill de four, ou grill électrique)

Ingrédients :

  • 500g de crevettes tropicales « Gambas » gros calibre, crues (environ 8 pièces),
  • 2 gousses d’ail,
  • Une racine de gingembre,
  • 2 citrons verts,
  • 1 petit piment Cayenne frais (ou un Thaï hot ou un oiseau, ou 1/4 de piment bondamanjak/habanero).
  • Sel fin,
  • Poivre du moulin.

Préparation :

  1. Rincez les crevettes entières.
  2. Pressez les citrons, râpez le gingembre et pressez l’ail dans un cul de poule. Coupez le piment en deux dans le sens de la longueur, ôtez les parties blanches et les graines.
  3. Hachez-menu la chair et ajoutez-la à la marinade. Versez les gambas, mélangez-bien. Couvrez et laissez mariner pendant une heure.
    Sortez les crevettes de la marinade, frottez-les pour ôter les restes de piment et de gingembre. Séchez-les avec du papier absorbant puis enfilez-les sur des brochettes métalliques.
  4. Passez-les au barbecue/plancha (ou grill haute température, ou à la poêle) pendant 3 à 4 minutes en les retournant à mi-cuisson. Les crevettes sont cuites dès qu’elles prennent la couleur rouge/rose.
  5. Assaisonnez hors du feu, servez aussitôt.

Conseils :

  • La durée de cuisson dépend de la température du feu et du calibre des crevettes. Compter entre 2 et 8 minutes selon les conditions. Quoi qu’il en soit, dès qu’une face de la crevette devient rose, il faut la retourner. Lorsque la seconde l’est également, c’est cuit. Privilégiez une cuisson à haute température.
  • On peut utiliser quelques piments végétariens à la place des piments forts, ça donne du gout sans le feu.
  • Certains établissements présentent ces brochettes avec des crevettes de petit calibre, décortiquées avant d’être marinées et grillées rapidement sur la flamme. C’est délicieux et facile à manger.
  • Dressez accessoirement les crevettes sorties de leurs brochettes avec une persillade pour les mettre en valeur et relever les saveurs.
    Si vous utilisez des crevettes crues surgelées, placez-les la veille au réfrigérateur pour qu’elles décongèlent doucement.

 

Soupe Miso

Misoshiru

La soupe miso, c’est délicat et savoureux.
Les shiitakes ont un petit goût résineux.
La ciboule chatouille la langue.
Parfait pour mettre en appétit!!

 

Misoshiru

Misoshiru

  • Portions: 2
  • Difficulté: Commis
  • Imprimer

Misoshiru

Ingrédients :

  • 1 cas de miso (pâte de soja et de riz fermenté).
  • 1 algue wakamé.
  • 1 tige de ciboule.
  • 1/2l de bouillon dashi.
  • 40g de tofu ferme (optionnel).
  • 1 champignon shiitaké (optionnel).

Préparation :

  1. Emincer la ciboule et le champignon shiitaké.
  2. Faire tremper l’algue wakamé dans de l’eau chaude salée (elle se réhydrate doucement et devient verte et tendre).
  3. Faire chauffer un bouillon dashi peu concentré. Lorsqu’il commence à bouillonner cessez le feu et versez le miso.
  4. Laissez reposer la soupe quelques minutes. Pendant ce temps, égouttez l’algue wakamé puis coupez-la en petits carrés d’un centimètre de largeur.
  5. Déposez des tranches de champignon, quelques morceaux d’algues et de ciboule dans les bols de service.
  6. Versez-y la soupe encore chaude, ajoutez le tofu coupé en petits cubes.

C’est prêt !!

Conseil : Attention à ne pas mettre trop de miso dans votre soupe. C’est assez fort en goût. Préférez utiliser un miso blanc (shiro miso) plutôt qu’un miso rouge.

ไก่ผัดเม็ดมะม่วง

Gai Pad Met Ma-Maung

Gai Pad Met Ma-Maung (Stir fried Chicken with Cashew nuts)

J’ai dégusté cette excellente recette de poulet frit aux noix de cajou en Thaïlande.
De retour en France j’ai eu envie de la préparer à l’identique.
Voici la recette originale, comme dans les rues de Bangkok.

 

ไก่ผัดเม็ดมะม่วง - Gai Pad Met Ma-Maung

  • Portions: 6
  • Difficulté: Chef
  • Imprimer

Gai Pad Met Ma-Maung

Ingrédients :

  • 900g de filet de poulet émincé.
  • Une tasse de noix de cajou.
  • 5 à 7 gousses d’ail écrasées.
  • Une dixaine de petits piments rouges séchés (ou de la poudre de piment).
  • Quelques poivrons frais tranchés, idéalement une douzaine de piments végétariens.
  • Des oignons de printemps / ciboule émincés.
  • Un peu de farine.
  • Un ou deux gros oignons émincés.
  • De l’huile végétale.
  • Un peu de pâte de piment (optionnel).
  • 3 CaS de sauce tomate (ou une pointe de concentré).
  • 4 CaS de sauce huitre.
  • 3 CaS de sauce soja.
  • 1 CaS rases de sucre en poudre (optionnel).

Assaisonnement :

  • Huile de sésame
  • Pas besoin de sel

Préparation :

  1. Pelez l’ail, écrasez les gousses avec le manche d’un couteau.
    Farinez le poulet émincé.
  2. Faites chauffer un fond d’huile dans un wok, faites-y suer les noix de cajou. Retirez les, réservez. Versez les piments rouges séchés (ou la poudre de piment) jusqu’au moment où leur parfum se fait sentir.
    Jetez les piments. Dans la même huile, faite frire le poulet émincé jusqu’à ce qu’il prenne une belle coloration. Retirez-le puis réservez. (Pour que le poulet cuise correctement, ne mettez pas tout d’un coup dans le wok mais faites le frire par petite quantités à feu moyen/fort).
  3. Dans une nouvelle huile chaude (mais pas trop), faites revenir l’ail écrasé jusqu’à ce qu’elle exhale son parfum. Ajoutez le poulet frit et l’oignon émincé. Faite les sauter à feu fort pendant une bonne minute.
  4. Ajoutez tous les autres ingrédients (y compris les sauces), et continuer à faire sauter la préparation pendant quelques minutes. Réduisez le feu et laissez cuire un peu. (Méfiance sur le dosage de la sauce huitre et de la sauce soja. Très visqueuse, la première peut transformer votre plat en colle à papier peint. Très salée, la seconde peut le conduire direct au vide-ordures.
  5. Goûtez et rectifiez éventuellement l’assaisonnement).

C’est prêt à servir ! Ne laissez pas attendre !
Dressez le plat, parsemez le d’oignons de printemps émincés avec un peu de coriandre fraîche.

Conseil: Utilisez des piments végétariens à la place des poivrons, c’est plus parfumé et bien meilleur pour cette recette.